Recherche

Recommander

Vendredi 26 juin 5 26 /06 /Juin 11:52
Article en attente d'un rafraichissement, et de rechecherches plus poussées.
Par Tolbiac - Publié dans : informations générales
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 23 juin 2 23 /06 /Juin 13:22

Des dégradations et des inscriptions injurieuses et racistes ont été perpétrées sur la mosquée d'Estevelles, près de Lens.

 

D'autres signes, comme des croix gammées, ont été découverts dimanche matin sur un Abribus, une école et un magasin de la petite commune. Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, a condamné ces faits « avec la plus grande fermeté »., soulignant « le caractère intolérable de ces atteintes à la liberté religieuse et à la dignité d'un lieu de culte ».

La police a été alertée le matin par l'imam local qui a découvert les dégradations sur la mosquée : des croix gammées et inscriptions à caractère raciste, peintes en rouge sur la façade et les portes.

Dans un communiqué, le Conseil français du culte musulman a appelé « les autorités publiques à prendre les dispositions nécessaires pour mettre fin à ces actes inqualifiables qui portent atteinte à la sérénité de la pratique religieuse dans notre pays ».

Evoquant une « agression », le président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), Amar Lasfar, a annoncé son intention de porter plainte lundi.

 

 

 

mercredi 24.06.2009, 22:02 - La Voix du Nord

| Artois |

Un mineur de 15 ans, habitant la commune, a été interpellé hier. L'adolescent aurait inscrit, seul, les tags racistes à Estevelles, près de Lens, dimanche, sur une mosquée et sur des bâtiments publics.

 

Les inscriptions ont été faites à la peinture rouge. Le jeune homme sera présenté au parquet de Béthune demain. Ce soir, il était toujours en garde à vue.


Suite aux tags racistes inscrits à la peinture rouge à Estevelles, près de Lens, notamment sur une mosquée, un adolescent de 15 ans, qui vit dans la commune, a été interpellé mardi soir et placé en garde à vue. Présenté aujourd'hui au tribunal de Béthune au parquet puis au juge pour enfants, le mineur a été placé en liberté surveillée.

 

Les qualifications retenues par le parquet de Béthune sont les suivantes : « dégradations d'un bien en raison de l'appartenance de la personne propriétaire ou destinataire à une religion déterminée », « dégradations à l'encontre d'un établissement scolaire », « dégradations d'un bien destiné à l'utilité publique » et « dégradations graves ».

Dans l'édition de "La Voix Du Nord" du lundi 22 juin, le maire de la commune, maire sans étiquette anciennement P"C"F  disait avoir été victime de plusieurs désagrément, tel que par exemple, le jour du mariage de son fils, le parvis de l'endroit ou se marier son fils avait été recouvert de peinture rouge durant la cérémonie...

D'après lui, il se pourrait que ce soit parceque il entretient de bonnes relations avec des personnes d'origine maghrébine.

Par Tolbiac - Publié dans : informations générales
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 1 juin 1 01 /06 /Juin 16:14
06/06/09 La souris déglinguée viendra pour foutre le bordel comme au bon vieux temps du rock alternatif, des Skinheads et des punks !!!!



A 20h00 à l'Abattoir de Lillers dans le 62, venez nombreux !
Et longue vie aux sauvages !!!!!!!!
Par Tolbiac - Publié dans : informations générales
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 1 juin 1 01 /06 /Juin 16:07

Internet était devenu pour neuf collégiens du Cambrésis un espace de propagande raciste, voire nazie. Des idées qu'ils développaient sur leurs blogs. L'Éducation nationale a donné l'alerte. Ces neuf gamins âgés de 12 à 15 ans ont été interpellés mercredi et mis en examen. Le procureur de la République, aux côtés du sous-préfet et de l'inspecteur d'académie adjoint, tire la sonnette d'alarme.

 

Ils n'ont qu'entre 12 et 15 ans, ne comprennent pas forcément la portée de leurs gestes, de leurs écrits. Ils se sentent en toute sécurité derrière leur ordinateur, sur leurs blogs, ces espaces de libre expression qu'ils créent en quelques minutes. Ils ne sont pas connus de la justice et pourtant, ces neuf-là commettent des délits. Ils se prennent en photo alors qu'ils effectuent le salut hitlérien, reproduisent des croix gammées, multiplient les codes tendancieux... Mais «  le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit », rappelle le sous-préfet. Un délit qui peut être puni de peine de prison.

L'Éducation nationale a ainsi révélé, il y a quelques semaines, avoir identifié neufs jeunes qui avaient créé des blogs à connotations racistes. Ils ont été convoqués par les gendarmes mercredi. Tous ont reconnu et ont été déférés devant le juge des enfants avant leur mise en examen. Des mesures éducatives ont déjà été prises au sein de leur collège. Et ils seront jugés prochainement. Les parents ignoraient, dans la grande majorité, l'existence des blogs de leurs enfants.

L'affaire a été mise à jour au début de l'année. «  Depuis, on en a recensé d'autres du même type », reconnaît le procureur Jean-Philippe Vicentini.

Un phénomène qui fait peur, mais heureusement limité, « sans idéologie très forte chez la quasi-totalité de ces jeunes..., note le procureur. Sur Internet, ils ont un sentiment d'impunité. Il s'agit pour beaucoup d'un phénomène d'imitation ».

L'un des adolescents interpellés croyait par exemple que la croix gammée représentait une marque, comme une marque de vêtements de sport... «  On se croyait préservés de ce type de comportement, alors que, sous notre nez, se développait ce type de comportement », constate encore le procureur. Si l'Éducation nationale a pris des mesures internes, si la justice poursuit ces jeunes, ensemble, ils (justice et Éducation nationale) veulent «  unir leurs efforts pour trouver des solutions, pour vite faire en sorte que de telles affaires restent marginales  ».

Information et prévention

Alain Rousseau, sous-préfet de Cambrai, pointe cependant du doigt, dans ce type d'affaire, deux ignorances : celle des parents (face à l'Internet, les blogs...) et celle de nos valeurs historiques.

Dominique Beck, inspecteur d'académie adjoint, rappelle le rôle de l'Éducation nationale, « qui dans cet arrondissement travaille dans un état d'esprit très sain » : « protéger les enfants de l'extérieur, mais aussi d'eux-mêmes ».

Un groupe de travail va être mis en place pour lutter contre ces dérives et tenter de trouver des solutions. Des stages Éducation à la citoyenneté pourraient être organisés et des actions de prévention menées dans les établissements scolaires. La lutte contre les discriminations va être inscrite dans le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (intercommunal). Un appel est d'ores et déjà lancé aux parents : «  il faut s'intéresser à ce que fait son enfant sur Internet, même si ce n'est pas toujours facile ». •

STÉPHANIE ZORN

 

 


Le plus inquiétant, c'est qu'il est préciser que certains parents ignoraient l'existance de ces blogs, mais donc que d'autres non...ça laisse à réfléchir que l'éducation donnée à ces enfants.

Par Tolbiac - Publié dans : informations générales
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 14 mai 4 14 /05 /Mai 12:08
En juin aura lieu à Cambrai un concert ANTIFA.
Des groupes de Oi!  de punk et de Ska sont attenduent, tel que :
Décharge Publik
Masskass
RASH Bandicoot
Les Fumiers
et d'autres encore...

Pour éviter de trop bien renseigner les condés et les feufas rien de plus ne sera diffusé à propos de ce concert.
Par Tolbiac - Publié dans : Lutte
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus